Les poinçons des bijoux en or

Les bijoux en or sont précieux et recherchés depuis des centaines d’années. Avec l’évolution de nos sociétés, le besoin s’est fait sentir d’imposer des règles pour éviter les ventes frauduleuses. Le poinçon est devenu la marque officielle pour indiquer qu’un objet est en métal précieux. Il a bien sûr évolué au fil des siècles, et il est désormais soumis à des normes internationales que seule la France n’a pas ratifiées. Dans cet article, nous vous expliquons ce que sont les poinçons des bijoux en or.

Comment savoir si mes bijoux sont en or ?

L’or de vos bijoux est un alliage : il est composé d’or pur et d’autres métaux comme le cuivre, l’argent, le rhodium, etc. Cet alliage est donc plus ou moins précieux, et on détermine sa pureté avec deux unités de mesure :
le carat. Par exemple, l’or 24 carats est pur à 99 % et l’or 9 carats est pur à 37,5 % ;
les millièmes, qui indiquent la proportion d’or pur pour 1000 parties. Ainsi, le 24 carats est de l’or 999.
Une marque précisant cette qualité est apposée sur le bijou. On l’appelle poinçon, et on le trouve à l’intérieur des anneaux, sur les médailles, ou à côté des fermoirs.
Les poinçons des bijoux en or | Réglementations Suisse et internationale
De nos jours, le marquage est fait avec un outil ou avec un laser. La norme veut qu’il indique au minimum le titre d’or du bijou, c’est-à-dire sa qualité, et il est souvent accompagné d’une signature.

Le poinçon de maître

Chaque orfèvre peut décider de signer son travail. Il insculpe alors son propre marquage. Celui-ci prend traditionnellement la forme d’un losange contenant les initiales de l’artisan. Il peut également y ajouter un symbole. Cette marque est importante : c’est non seulement la signature de l’artiste, mais aussi une garantie de la composition et de la qualité du bijou. Attention, elle ne remplace pas celle qui indique l’alliage utilisé.
La Suisse et la France sont très strictes sur leurs réglementations des métaux précieux, et chaque artisan désireux de signer ses œuvres doit s’inscrire auprès des autorités. Si vous êtes citoyen suisse, sachez que le bureau de contrôle des métaux précieux possède un fichier recensant tous les poinçons enregistrés dans le monde, et qu’il est ouvert au public.

Les poinçons d’or en Suisse

Elle a signé la convention internationale : tous les pays utilisent le même marquage. Pour les bijoux en or, il s’agit du titre en chiffres arabes de l’alliage, l’unité choisie étant le millième (750, pour un bijou 18 carats, par exemple.).
La réglementation nationale impose en plus le poinçon de maître. Le poinçonnement officiel peut également apparaître. C’est une tête de saint-bernard accompagnée d’une lettre majuscule représentant le bureau de contrôle. Comme de nombreux bijoux fabriqués avant la signature de cette convention sont encore en circulation, il est bon de noter que le titre peut aussi être représenté par un dessin parfois entouré d’un contour. Ce dessin reste la norme en France :
l’hippocampe représente l’or 999 (24 carats.) ;
la tête d’aigle accompagnée du chiffre 1 représente l’or 916 (22 carats.) ;
la tête d’aigle simple représente l’or 750 (18 carats.) ;
la coquille saint-jacques représente l’or 585 (14 carats.) ;
le trèfle représente l’or 375 (9 carats.).

Nous compléterons cette liste avec deux marques que vous pourriez voir sur vos bijoux : le carré, qui symbolise le plaqué or, et le hibou, qui indique la pureté en or incertaine d’un objet.

Vous l’avez compris, il est finalement assez difficile de s’y retrouver, mais savoir que la réglementation est stricte est rassurant. Si vous avez un doute, le mieux est de faire appel à un professionnel ; il saura lire le poinçon, et déterminer la valeur de vos bijoux.

Appeler pour un rdv